lundi 24 mars 2014

"Il y a deux Pattaya" : Juliette, 24 ans, survivante

IscomigooAujourd'hui Iscomigoo vous propose un article un peu particulier. Sous forme d'interview, nous allons découvrir l'épopée fantastique de mon amie que nous appelleront Marcelette pour préserver son intimé. Ou alors nous pouvons l'appeler Juliette, qui est son vrai prénom.

Drogues, échange d'organe, combats de chiens, Iscomigoo plonge au cœur de cette ville que tous les guides ont banni... Welcome to Pattaya. 


Tout d'abord : pourquoi Pattaya ?
J'ai passé presque 5 mois en Asie et donc j'avais le temps, et l'envie de TOUT voir, toutes les facettes de la région, et pas uniquement les plus « glamour ». Je venais de passer quasiment 1 mois sur les îles paradisiaques (et touristiques) du sud de la Thaïlande, je voulais donc voir une autre image du pays.

Plusieurs détails avaient piqué notre curiosité, avec ma camarade de route. Tout d'abord le fait que Pattaya ne figure dans AUCUN guide que nous avions, Routard et Lonely Best of de la Thailande. Malgré cela, plusieurs personnes croisées sur la route nous en ont parlé.
Un vieux canadien nous a tenu ces propos : «  J'ai déjà une femme chez moi, mais elle est un peu vieille. Ici les femmes sont moins regardantes. »
Iscomigoo yuk


Il n'en fallait pas plus pour que l'on prenne le chemin de cet « eldorado de l'amour ».

Peux tu me décrire cette ville mystérieuse ?
On ne va pas à Pattaya pour la plage : étroite, sale et encombrée, elle ne concurrence pas les plages du sud du pays. Alors pourquoi y-a-il autant de touristes là-bas ?

Il y a en fait deux Pattaya : le Pattaya des familles (des américains un peu beauf qui recherche le maximum de complexes de loisirs pour leurs vacances : aquarium, golf, cinéma...) et l'autre Pattaya, dont les petites « soy » (rue) sont encombrées de bars un peu glauque et parcourues de jeunes femmes à la plastique avantageuse. Il faut savoir qu'il n'y a pas que les jeunes asiatiques qui viennent trouver du travail dans la ville, mais aussi des filles venues de l'est de l'Europe à la recherche de soleil.

Une anecdote ?
Les deux jours que j'ai passés à Pattaya ne sont qu'anecdotes drôles et étonnantes !
L'anecdote que j'ai choisi témoigne du climat d'amour et de romantisme de la ville. Un suisse d'une bonne soixantaine d'années rencontré dans un restaurant m'a raconté qu'il avait trouvé le grand amour à Pattaya. Par chance, il a fait un petit infarctus qui l’empêche de prendre l'avion pendant 2 mois et donc de retrouver sa femme légitime et rester auprès de sa douce.

Quand aux anecdotes qui se passent dans les bar de nuit, elle resteront dans les bars de nuit ! Sachez qu'on y fait pleins de belles rencontres et que les filles sont vraiment très accessible, même pour boire un verre et discuter.

Au final, tu nous recommande cette ville ? Tu as des bons plans ?
iscomigooSi tu as 60 ans, que tu cherches l'amour et que tu es prêt à mettre le prix pour accéder à cette quête, je te conseille Pattaya. Si tu as l'esprit aventurier et curieux comme moi, pourquoi ne pas aller y faire un tour pour rencontrer les humains qui ont des petits cœurs qui battent derrière ce masque glauque. Néanmoins, mieux vaut y aller entre filles, c'est plus facile de faire preuve de second degré.

Pour les bons plans, je recommande le coiffeur du dernier étage du centre commercial dans le centre ville (désolée, pas plus de précision). Il y a là-bas une charmante lady boy qui offre thé et petit massage des épaules en plus de la coupe. Parfait pour les cheveux qui viennent de passer un mois à la plage !